ADAPTATION DU POSTE DE TRAVAIL

Vous êtes (devenu) sourd ou malentendant. Vous êtes employeur ou vous souhaitez recruter une personne (devenue) sourde ou malentendante. Vous pouvez avoir besoin d’adapter un poste de travail.

Notre offre

Nous vous accompagnons, vous, votre employeur, et votre entourage professionnel pour mettre en place les conditions d’une communication sans obstacles. Ceci afin de vous permettre de mener à bien l’ensemble de vos missions actuelles ou futures dans le cadre d’une évolution professionnelle envisageable, en toute autonomie et en sécurité, à égalité de chance avec l’ensemble du personnel.

Le dispositif en deux étapes

Étape 1 : Le diagnostic des difficultés

Nous évaluons avec vous l’ensemble des difficultés de communication, ainsi que les difficultés liées à la sécurité, rencontrées dans le cadre du poste de travail.
Nous vous faisons essayer les outils de compensation adaptés à votre situation. Les tests vous permettent de déterminer quels sont les outils les mieux adaptés à votre situation, à vos besoins. Lorsque vous avez validé les outils dont vous avez besoin, nous sommes à même de faire les préconisations pour votre adaptation de poste.

Étape 2 : Nous mettons en place les préconisations

Nous vous accompagnons, avec votre employeur et votre entourage professionnel pour mettre en place les conditions d’une bonne communication, à savoir articuler les bonnes attitudes de communication avec la bonne utilisation des outils de compensation. Cela passe par :
La formation de la personne concernée à développer les bonnes attitudes de communication, et s’approprier les outils de compensation à travers un bon usage.
La formation de l’entourage professionnel pour développer les bonnes attitudes de communication. Les personnes que nous accompagnons découvrent que lorsqu’elles communiquent à égalité de chance,

« elles oublient qu’elles sont sourdes ou malentendantes »

comme nous l’a rapporté Nelly, l’une de nos personnes accompagnées. Elles peuvent mener leurs missions en toute autonomie et s’épanouir dans leur travail. Dans tous les cas, l’entourage professionnel témoigne que tout le monde est impliqué dans le processus et tire le bénéfice d’une communication qui a gagné en qualité.

Les options

La sonorisation des réunions

en présence d’une personne (devenue) sourde ou malentendante, les participants à une réunion prennent la parole avec le micro qui permet d’apporter un son de qualité dans les aides auditives. Les atouts de la sonorisation :

Un son se qualité Hi-Fi

On apporte un son de qualité Hi-Fi avec le terminal de sonorisation DILUZ (conçu et développé par Le Messageur) ou bien vous utilisez votre équipement si votre salle est sonorisée : le son est primordial pour un malentendant qui est gêné par le brouhaha ambiant mais s’appuie toujours sur ses restes auditifs.

Le bâton de parole

Le micro joue le rôle du bâton de parole ; les échanges sont régulés et la personne malentendante peut localiser la personne qui parle sans difficulté. Les échanges sont disciplinés, les prises de parole sont plus efficaces, la personne (devenue) sourde ou malentendante n’est plus perdue.

La sonorisation des petits entretiens

ou des temps informels avec notre Kit Pocket pour communiquer dans des espaces bruyants, lors de la pause café, en voiture, dans la rue, au restaurant…

Une boucle magnétique individuelle

pour apporter le son directement dans les aides auditives et éliminer le brouhaha ambiant.

La transcription simultanée de la parole

pour afficher le texte des échanges sur un écran individuel ou collectif (en langue française, étrangère ou en braille pour les personnes sourdaveugles) en temps réel. La transcription simultanée de la parole est le moyen d’accessibilité le plus universel, qui permet d’allier la mise en conformité avec l’article 78 de la loi de février 2005. Le bénéficiaire récupère le texte des échanges dans la foulée, ce qui permet d’éviter la prise de note, qui coupe de la communication.

L’accessibilité du téléphone

soit en envoyant le son de la voix du locuteur directement dans les aides auditives ; soit par abonnement auprès du Centre Relais Téléphonique ELIOZ, pour avoir la transcription des conversation téléphonique, ou l’interprétariat en LSF.

Les bonnes pratiques

ou comment faire prendre en charge son adaptation de poste Pour adapter un poste, l’employeur bénéficie de financements : la démarche du Messageur est conforme aux possibilités de financement existantes, ce qui peut vous permettre de minimiser les coûts d’installation en intervenant sur chaque étape et outils :

Étude des besoins : diagnostic de la situation

Investissements en moyens de compensation techniques : aides auditives, sonorisation, boucle magnétique, outils de sécurité…

Aides humaines :

transcription simultanée de la parole.

Formations

nécessaires aux bonnes conditions de communication avec la bonne utilisation des outils de compensation. L’adaptation du poste de travail pour qu’un collaborateur (devenu) sourd ou malentendant travaille à égalité de chance, et puisse se former ou évoluer, nécessite l’implication de tous. C’est la mobilisation de tous pour s’approprier les enjeux, la démarche, les bonnes attitudes de communication avec la bonne utilisation des outils, qui permettra une communication à égalité de chance, en autonomie.

Le saviez-vous?

La loi de février 2005 prévoit que toute entreprise du secteur public ou privé de plus de 20 salariés a l’obligation de faire travailler en son sein au moins 6% de personnes qui ont la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH). Rapprochez-vous de la MDPH ou MDA de votre département.

L’essayer, c’est l’adopter

Vous essayez et validez les outils de compensation avant de vous engager.

Ça y est !

Le Décret n° 2017-875 du 9 mai 2017 relatif à l’accès des personnes handicapées aux services téléphoniques a officialisé la naissance en France du Relais téléphonique pour les sourds et malentendants.

Les grandes entreprises ainsi que les services publics devront avoir obligatoirement mis en place un service téléphonique accessible aux clients ou usagers sourds, malentendants, sourds aveugles ou aphasiques et cela par l’intermédiaire d’un centre relais à partir du 07 octobre 2018.

ces articles peuvent vous intéresser