TEMOIGNAGE2

« Il y a de la bienveillance à mon égard »

« La direction ne m’a pas informée de la démarche. Quand elle est venue me présenter votre société et les différents dispositifs d’adaptation au poste de travail, mon réflexe était la prudence et la méfiance. J’ai compris que leur démarche était motivée par le besoin de se libérer du standard téléphonique que je ne pouvais pas tenir à cause de ma surdité ; mes collègues pensaient pour elles et non pas pour moi. Mais c’est purement psychologique du fait que je me suis battue toute ma vie pour exister dans le monde « entendant » qui a toujours des préjugés. Aujourd’hui, dans mon lieu de travail, je bénéficie du dispositif du Messageur ; mes inquiétudes se dissipent un peu mais je reste prudente. Grâce aux précieuses explications de Samuel sur la surdité, et la difficulté de sociabilité que nous vivons, les tests de surdité aux collègues qui ont été réalisés (excellente idée !). Il y a maintenant une prise de conscience sur ma véritable surdité que mes collègues ne réalisaient pas du fait que je m’exprime parfaitement à l’oral. Il y a de la bienveillance à mon égard. »

Stéphanie, salariée malentendante dans le privé