Grateful Dead

Le bruit peut littéralement vous casser les oreilles

La musique amplifiée peut être à l’origine de troubles auditifs. De nombreux jeunes ont eu après un concert, une soirée en discothèque, ou une écoute prolongée avec un lecteur MP3, une audition perturbée, ou perçoivent des acouphènes; ces phénomènes, souvent fugaces, peuvent devenir permanents, saccageant l’avenir de ceux qui en sont atteints.

Le danger de la musique est particulièrement sournois, car la nocivité est masquée par le plaisir de l’écoute. En réalité, le risque auditif est indépendant de la qualité du son, du plaisir de l’écoute, de la qualité de l’amplification, il résulte uniquement de la quantité d’énergie reçue par l’oreille, c’est-à-dire du produit du niveau sonore par la durée d’exposition. La conséquence de ces excès de décibels : des surdités irréversibles.

Que ce soit dans le milieu professionnel, ou la musique, le son détruit l’audition de manière irréversible, car il détruit les cellules ciliées de la cochlée (paragraphe sur le système auditif).

Le son provoque des surdités :
A 85 dB, à partir de 8 heures.
A 100 dB (volume max des MP3), à partir d’un quart d’heure.
A 105 dB (volume discothèque), en moins de 7 mn.
A 110 dB (concerts amplifiés), en moins de 30 s.