Velotypie

La « Sténotypie » assistée par ordinateur

La sténotypie a été inventée au début du 20ème siècle par Marc Grandjean. Il s’agit d’utiliser un clavier spécifique appelé sténotype, dont la prise de note sténotypique est basée sur la phonétique. Le travail s’effectue sur la transcription des phonèmes et ne prend pas en compte les fautes d’orthographe. Plus rapide que la vélotypie, la sténotypie permet d’atteindre plus de 210 mots par minutes, soit à peu près la vitesse de la parole.

A l’origine, les sténotypes étaient munis d’un rouleau papier avec la retranscription des caractères tapés. Le sténotypiste devait ensuite reprendre la bande pour réécrire l’ensemble du contenu en français. Maintenant, un logiciel informatique a remplacé la bande papier pour traduire directement les caractères tapés en français écrit, ce qui permet de transcrire en simultané.

La technique reste difficile à acquérir et maîtriser.