MESSAG’IN

Toute la boîte à outils de l’accessibilité aux personnes malentendantes dans une application mobile : c’est le principe de l’application Messag’in

Née dans la tête de Jean-Luc Le Goaller, co-fondateur de la Scop Le Messageur, Messag’in est une application couteau suisse de l’accessibilité pour les personnes malentendantes. Le prototype de Messag’in est d’ores et déjà utilisé pour rendre accessibles des réunions professionnelles. Notre projet est de la faire évoluer pour qu’elle puisse répondre à tous les besoins d’accessibilité des personnes malentendantes au quotidien. Cet outil universel tiendra dans la poche !

Le principe Messag’in : une Diluz qui tiendra dans la poche

Malgré des progrès technologiques, les appareils auditifs à eux-seuls ne permettent pas de communiquer facilement dans toutes les situations sonores du quotidien : la compréhension de la parole reste difficile et aléatoire dans le brouhaha et dans les conversations à plusieurs interlocuteurs. Partager des moments de convivialité, prendre part à des réunions, à des événements sont autant de situations courantes qui posent des difficultés. Il en résulte de la frustration, de la fatigue, des comportements d’évitement, de renoncement à la vie sociale, des difficultés scolaires et professionnelles. Ces obstacles, invisibles et difficiles à appréhender pour l’entourage sont peu exprimés par les personnes malentendantes. La plupart du temps, seuls des appareils auditifs sont proposés, sans explorer toute la connectivité sonore possible, sans accompagner l’instauration de bonnes pratiques de communication et sans impliquer l’entourage.

L’application Messag’in « bâton de parole » a été imaginée comme un couteau suisse pour répondre à ces besoins d’accessibilité. Le smartphone transmet dans les appareils auditifs le son de la voix de la personne qui parle, débarrassé du bruit ambiant qui empêche de comprendre la parole. Quand c’est nécessaire, le son est aussi transmis à un transcripteur distant qui réalise un sous-titrage en temps réel.  Toute cette boîte à outils nécessitait jusqu’à présent tout un dispositif matériel, que Le Messageur a réuni dans sa Diluz. L’objectif est que demain, grâce à l’application Messag’in “bâton de parole”, toutes les fonctionnalités de cette Diluz puissent être disponibles sur un simple smartphone.

Un levier pour développer de bonnes pratiques de communication

Trop de personnes malentendantes ignorent ce qu’il est possible de mettre en place et cultivent la “débrouille” avec un risque élevé de renoncement à la vie sociale et d’épuisement professionnel. Habituées à s’adapter, elles n’osent pas toujours demander à l’entourage d’adopter de bonnes pratiques de communication. Auprès des personnes que nous accompagnons, nous instaurons l’usage du “microphone-bâton de parole” qui permet de recevoir un son intelligible tout en induisant de bonnes pratiques de prise de parole. Depuis de nombreuses années nous faisons le constat des excellents résultats de cette ergonomie de la communication pour les personnes malentendantes. Notre proposition est de démocratiser ces bonnes pratiques, à travers l’usage de l’application Messag’in, qui reproduit ce principe du « bâton de parole ». C’est une révolution culturelle dans la manière dont la société s’implique pour prendre en compte les nombreux obstacles rencontrés au quotidien par les personnes malentendantes, en réorganisant ses pratiques de communication. Cette approche s’inspire de la loi de février 2005 « pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » qui considère que c’est à la société de s’adapter pour que tout soit accessible à tous, quelles que soient les situations de handicap. En créant des conditions de communication favorables, avec l’implication de tous, et c’est l’objet de Messag’in, nous souhaitons contribuer à faire progressivement évoluer à grande échelle les bonnes pratiques de communication à même de changer le quotidien et les perspectives des personnes malentendantes. Nous espérons voir se multiplier les “microphones-bâtons de parole” sur une terrasse de café sans que personne ne s’en étonne, que ces pratiques de communication entrent dans les usages et ne soient plus réservées à quelques pionniers.

Les limites des aides auditives

Les aides auditives trouvent leur limites dans des milieux bruyants et multilocuteurs. Dès que les sons se superposent (deux personnes qui parlent en même temps, les bruits de la vie quotidienne), il n’est plus possible de comprendre la parole. Il est donc très important pour le confort de la personne malentendante d’isoler le son à entendre.

LES AVANTAGES DU MESSAGEUR

Une Technique Active

Une technique active

Basée sur l’amélioration de la qualité du son, notre technique est la plus efficace sur le terrain mais également la plus universelle. Découvrez comment…

Une Approche Humaine Et Sociale

Une approche humaine et sociale

La communication est l’affaire de tous. Découvrez comment Le messager propose de vous accompagner pour une mise en place active de l’accessibilité

Une Méthode Facilitante

Une méthode facilitante

Impulser une accessibilité active et efficace dans votre entreprise, c’est possible grâce à notre méthode éprouvée sur le terrain. Découvrez la ici

ces articles peuvent vous intéresser