NOS OFFRES EXPERTS

Nous apportons notre expertise auprès des gestionnaires des établissements recevant du public (ERP) pour la mise en place d’une accessibilité efficiente des services.

Constat d’échec de nombreuses installations par les associations de devenus sourds

10% de la population française est atteinte de déficience auditive

Vous accueillez du public régulièrement ou occasionnellement ? Vous devez savoir que 10% de la population française est atteinte de déficience auditive à des degrés plus ou moins graves. De toute évidence, vous accueillez donc tout aussi régulièrement ou occasionnellement, sans possibilité de le savoir à moins d’en être ouvertement informés, des personnes déficientes auditives qui ont des difficultés de communication, que ce soient des personnes jeunes ou plus âgées. La loi de février 2005 vous impose de rendre accessibles votre établissement et vos services pour tous, quels que soient les handicaps.
Or la loi étant essentiellement technique, la très grande majorité des établissements se limite à l’installation d’outils de compensation techniques tels que les boucles magnétiques parce qu’il y a une méconnaissance des difficultés et des besoins. Cependant, la surdité est un handicap de la communication. Il n’est pas possible d’envisager de résoudre les obstacles de communication sans connaître le handicap, les besoins, les outils de compensation, et sans développer les attitudes de communication adaptées.

90% des outils mis en place sont inefficients

L’Association Nationale des Déficients Auditifs, BUCODES SURDIFRANCE, suite à une enquête, a estimé que plus de 90% de ces outils sont inefficients dans les ERP car les personnels désignés ne savent ni à quoi cela sert ni comment cela fonctionne. D’autre part, près de 9 boucles magnétiques sur 10 ne fonctionnent pas de manière efficiente car la plupart du temps, elles sont installées par des professionnels qui n’ont pas les connaissances nécessaires en matière de fonctionnement de l’induction magnétique et en matière de sonorisation. Enfin, la boucle magnétique doit être installée en respectant la norme AFNOR NF-EN 60118-4. En tant que prescripteur, vous devez exiger l’installation à la norme dans votre cahier des charges.

La conséquence

L’accessibilité des déficients auditifs n’existe pas, malgré le pictogramme indiquant cette accessibilité. L’accessibilité ne se décrète pas. Elle est le fruit d’une démarche qui implique l’ensemble des acteurs. Le travail autour de l’accessibilité améliore la qualité de service pour tous. C’est l’ensemble de la société qui y gagne.

Dispositif de notre offre

Nous vous proposons d’éviter de gaspiller votre budget pour mettre en place une accessibilité inefficiente que vous ne pourrez corriger qu’en dépensant à nouveau du budget. La SCOP Le Messageur a les compétences pour vous accompagner à vous mettre en conformité avec la norme.

Notre offre en détail

 Une expertise de vos besoins, ERP par ERP, au regard des exigences de la loi de 2005.
 Nous préconisons des outils de compensation adaptés pour la communication et la sécurité de tous les (devenus) sourds et malentendants qui bénéficient de vos services, quels que soient leurs modes de communication (français, anglais, LSF, autre langue).
 Nous communiquons les éléments nécessaires à l’élaboration du cahier des charges pour la fourniture et l’installation de ces outils aux normes.
 Nous réceptionnons les travaux ; nous vérifions vos installations au regard de la norme, notamment en matière de boucles magnétiques.
 Nous formons l’ensemble des personnels en lien avec le public à la bonne utilisation des outils de compensation et à adopter les bonnes attitudes.

L’esprit de la loi

La loi de février 2005,

« pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées »,

impose de rendre accessibles les ERP, et les manifestations qui accueillent du public pour l’ensemble des handicaps au 1er janvier 2015.

Ce qui est prévu pour le handicap auditif

 un accès normal aux services grâce à une communication efficiente.
 à l’autonomie grâce à une signalétique, et un accès visuel des informations.
 à la sécurité des personnes, qui n’ont pas accès aux messages d’alerte notamment.

Pour les (devenus) sourds et malentendants, il est prévu:
 de doubler tout signal sonore en signal visuel, ce qui impacte les alarmes, les portiers interphones, les messages avec des haut parleurs, les vidéos projetées…
 de prévoir les outils adaptés de communication à distance, téléphone, mail…
 d’installer des boucles magnétiques dans tous les accueils et salles sonorisées, à la norme NF – EN 60118-4. Cette norme vise à définir un niveau normalisé de l’intensité du champ magnétique capable de fournir un rapport signal/bruit adéquat sans risque de saturation de l’aide auditive.
 un aménagement spécifique des ascenseurs, à la norme EN 81-70 – arrêté du 21/03/2007.
 la mise en place, dans le cadre de l’article 78, d’aides humaines en fonction des besoins des personnes, notamment la transcription, la LSF, le LPC.

ces articles peuvent vous intéresser