LE BÂTON DE PAROLE

“La surdité est un handicap obligatoirement partagé”, explique le sociologue Bernard Mottez. Communiquer nécessite une compréhension réciproque. C’est pourquoi la technique seule ne suffit pas : les bonnes pratiques de communication de l’entourage sont tout aussi essentielles.

Mettre en place l’accessibilité, quelle que soit la situation, suppose une approche globale. Depuis sa création en 2012, Le Messageur développe son expertise sur les bonnes pratiques, sur les usages qui permettent d’aller toujours plus loin dans la qualité de communication pour inclure pleinement les personnes malentendantes dans la vie de la cité. Au centre de cette démarche se trouve le “bâton de parole” : une condition nécessaire, pour induire les attitudes qui permettent aux personnes malentendantes de pouvoir suivre des échanges à égalité de chances.

De bonnes pratiques de communication en réunion, avec le bâton de parole

La sonorisation passe obligatoirement par l’installation de micros. Chaque interlocuteur doit prendre le micro pour avoir la parole. C’est le principe du bâton de parole. Ainsi, le locuteur dispose de toute l’attention de l’assistance et la parole est régulée : on ne se coupe pas la parole, on prépare sa prise de parole en amont, deux personnes ne peuvent pas parler en même temps. Autre avantage du micro, la personne malentendante visualise qui va prendre la parole. Dans beaucoup de cas de surdité, il est difficile de localiser la provenance du son. Le temps de repérer qui a pris la parole, le début du propos peut être manqué, au risque de perdre rapidement le fil de la conversation. Voir la vidéo.

Des règles de communication qui profitent à tous

La sonorisation a pour but de réguler la prise de parole, et de pouvoir sélectionner uniquement le son de la voix du locuteur pour le malentendant. Ce son lui est envoyé dans les aides auditives ou dans un casque sans les bruits parasites ambiants. Les autres personnes bénéficient d’une meilleure écoute grâce à la diffusion du son dans une enceinte de haute qualité.
Cette sonorisation permet de pallier des problèmes de mauvaise acoustique ou autres bruits parasites (soufflerie, clim, vidéoprojecteur, travaux, circulation).
• Le sous-titrage en temps réel de la parole permet d’entendre avec les yeux. Il consiste à écrire ce qui se dit à la vitesse de la parole et à l’afficher sur un écran. C’est le moyen le plus universel d’accessibilité car cet outil fonctionne pour toutes les surdités : de légère à profonde, que les gens soient appareillés ou non. De plus, elle permet aux personnes en difficulté avec la langue française de suivre la parole par écrit. Le texte, fidèle et exhaustif est fourni à la fin de la réunion. Il constitue un document utile à tous les participants qui peuvent se concentrer sur la réunion sans prendre de note.

Charte de la diversité

Le Messageur est signataire de la Charte de la diversité.

LES AVANTAGES DU MESSAGEUR

Qualité D’usage Et Ergonomie

Qualité d’usage et ergonomie

Notre pôle R&D cherche à simplifier nos outils compensatoires, grâce à un aller-retour régulier avec l’experience utilisateur. Découvrez nos équipements exclusifs.

Une Technique Active

Une technique active

Basée sur l’amélioration de la qualité du son, notre technique est la plus efficace sur le terrain mais également la plus universelle. Découvrez comment…

Une Méthode Facilitante

Une méthode facilitante

Impulser une accessibilité active et efficace dans votre entreprise, c’est possible grâce à notre méthode éprouvée sur le terrain. Découvrez la ici

ces articles peuvent vous intéresser