Collegue Allie Dans La Communication

10 conseils pour faciliter la communication avec un·e collègue malentendant·e

De la réunion à la machine à café en passant par la conversation téléphonique… vous avez un rôle essentiel à jouer dans la communication avec ceux qui, parmi vos collègues, rencontrent des difficultés (invisibles) d’audition. Focus sur des usages du quotidien faciles à mettre en place :

1 – Parlez dans le micro

Votre collègue malentendant utilise un microphone connecté à ses appareils auditifs ? N’oubliez pas de l’utiliser. C’est un outil essentiel pour recevoir un son débarrassé des bruits ambiants qui gênent la compréhension. De plus, il fait office de bâton de parole, élément central qui régule et permet de suivre des yeux les prises de parole.

2- Déplacez-vous dans un endroit calme pour discuter

Un des obstacles majeurs à la compréhension est le bruit ambiant : pour la personne qui entend mal, tous les bruits se mêlent. Il suffit d’une autre conversation à proximité pour qu’elle ne puisse plus distinguer les voix. Les lieux bruyants et les conversations multiples rendent la communication difficile. À proscrire : les halls et salles de pause bondés.

3- L’écrit est votre ami !

Un mot ne passe pas ? L’expression perplexe de votre interlocuteur ou sa réponse vous signale une incompréhension ? Écrivez ! Sur votre téléphone, une feuille de papier… ou testez une application de transcription automatique sur smartphone.

4- Ne parlez ni trop vite, ni trop fort

Il faut parler de la façon la plus naturelle et la plus distincte possible sans tomber dans une exagération (de lenteur, de volume ou d’articulation) qui risquerait de mettre votre interlocuteur mal à l’aise, sans pour autant l’aider à mieux comprendre.

5- Placez-vous face à votre interlocuteur malentendant

En lisant sur vos lèvres, il pourra souvent compléter les mots qui lui échappent. Faites en sorte qu’il voie vos lèvres quand vous parlez et ne masquez pas votre bouche quand vous parlez.

6- Évitez les contre-jour

Éblouissement, contre-jour, obscurité… Un niveau de luminosité trop fort ou trop faible peut gêner considérablement l’accès à la lecture labiale et aux expressions du visage. Si besoin, baissez les stores et allumez la lumière pour prévenir autant que possible ces effets. Pour la même raison, ne vous positionnez pas dos à la fenêtre.

7- Activez les sous-titres des vidéos

Mettez systématiquement les sous-titres quand vous présentez un support vidéo à un collègue malentendant.

8- Pas d’utilisation du téléphone en main libre

Pour que le son soit de bonne qualité pour votre interlocuteur malentendant au téléphone, vous devez parler directement dans le micro du téléphone. Les systèmes en main libre captent du bruit ambiant qui gêne la compréhension.

9- En visio, branchez un micro dans votre ordinateur

Sur votre ordinateur, branchez un casque avec micro ou votre kit main libre. L’utilisation de ce micro (plutôt que le micro intégré de votre ordinateur) améliorera significativement la qualité du son et réduira la quantité d’erreurs des éventuels sous-titres automatiques.

10- Soyez un allié

L’appui des collègues est essentiel dans l’accès à la communication et dans son maintien durable. Il permet au collaborateur malentendant de ne pas porter seul ses difficultés.

Téléchargez la fiche récapitulative de ces 10 conseils