Connectivite-bim-bluetooth-Le Messageur

Connectivité des aides auditives : un sujet à explorer absolument !

Trop peu connue, la connectivité des aides auditives change le quotidien des personnes que nous accompagnons. Une idée reçue très répandue consiste à penser qu’une fois équipée en aides auditives ou en implants cochléaires, la personne malentendante retrouve une audition parfaite ou, en tout cas, a mobilisé tout ce qui existait pour accéder au monde sonore. Pourtant, partager des moments de convivialité, participer à des réunions, à des événements, avoir une conversation au téléphone sont autant de situations qui continuent de poser des difficultés, quel que soit le niveau de surdité. Des difficultés invisibles et pas toujours exprimées. Dans toutes ces situations, il est possible d’améliorer significativement l’accès à la communication, en combinant un peu de technique et de bonnes pratiques. Côté technique, cela passe par la connectivité. 

En quoi consiste la connectivité ?

Il s’agit d’isoler le son que l’on souhaite entendre en le connectant directement à ses appareils auditifs ou implants cochléaires. Débarrassé des bruits environnants et de tout ce qui pourrait gêner la compréhension, le son est beaucoup plus net et intelligible.

Pourquoi l’utiliser ?

Cette focalisation du son facilite l’accès à la communication, avec un meilleur confort d’écoute, moins d’informations manquées et moins d’efforts de concentration et d’adaptation. Le recours à la connectivité limite ainsi les risques d’épuisement, de renoncements et le sentiment d’être exclu des échanges.

Comment fonctionne la connectivité des aides auditives ?

La connectivité suppose que les aides auditives soient « connectables ». Deux technologies le permettent : la boucle magnétique et le Bluetooth. Elles sont complémentaires. Il est indispensable d’avoir les deux sur ses aides auditives pour être en mesure de se connecter à toutes les sources sonores.

Pictogramme BIM - Boucle à induction magnétiqueLa connectivité par boucle magnétique permet de se connecter partout où apparaît le pictogramme « oreille barrée + T ». La boucle magnétique (BIM) est le dispositif d’accessibilité universel par excellence. Elle s’utilise, avec ou sans accessoires complémentaires selon les situations, simplement grâce à un programme sur les aides auditives ou implants cochléaires : le programme T ou le programme MT. Le changement de programme peut se faire, directement sur l’aide auditive, sur leur télécommande ou sur une application smartphone qui télécommande vos programmes. Cette technologie est par contre sensible aux perturbations magnétiques générées par les champs électriques : cela crée un bourdonnement désagréable qui empêche son utilisation par exemple dans le train.

Pictogramme Bluetooth - Le MessageurC’est pourquoi, il est intéressant d’avoir aussi la connectivité par Bluetooth sur ses appareils auditifs. Elle est pratique pour des usages individuels comme téléphoner, regarder un film sur son ordinateur et permet une utilisation dans des lieux où vous seriez gênés par des perturbations magnétiques (train, à proximité d’un tramway ou d’une armoire électrique…).

 

Comment tester des matériels de connectivité ?

La première étape est de demander à votre audioprothésiste d’activer les programmes T et MT.

Le programme T supprime complètement le bruit ambiant, tandis que le programme MT laisse tout ou partie des microphones des aides auditives.

C’est dans un environnement bruyant que vous pourrez constater de la manière la plus flagrante l’intérêt d’isoler les sons et voix que vous voulez entendre.

L’idéal est de se faire accompagner pour ces tests et le choix des matériels. Le Messageur le fait dans le cadre d’adaptations de postes de travail.

Les associations de personnes malentendantes le proposent également de faire découvrir ces dispositifs, très plébiscités par leurs adhérents.

De manière autonome, vous pouvez réaliser des tests dans des salles de conférence ou de cinéma équipées de boucles magnétique, au guichet de la gare, à l’accueil de services publics, à l’interphone dès lors que vous voyez le pictogramme « oreille barrée + T » qui signale la présence d’une boucle magnétique.

Vous pouvez aussi demander à votre audioprothésiste de vous prêter du matériel pour tester par exemple, un système d’écoute de la télévision ou encore un « micro déporté ». Ce dernier est essentiel aux situations de vie sociale : il pourra circuler de main en main, à la manière d’un bâton de parole, en isolant la voix de la personne qui parle pour la rendre plus intelligible.

Notez que toutes les boucles magnétiques présentes dans votre environnement ne sont pas de qualité équivalente et elles ne sont pas toujours allumées si les personnes en charge de l’accueil n’ont pas été sensibilisée aux besoins du public malentendant. Ne tirez pas de conclusion hâtive, testez plusieurs endroits, plusieurs situations.

Comment choisir les matériels complémentaires ?

Il existe plusieurs solutions par situation. L’idée est d’avoir, avec le minimum de matériel, une connectivité possible dans toutes les situations. La question à vous poser est “Pour que je sois paré·e à tout, de quoi ai-je besoin au minimum ?”. Car plus il y a d’équipements, plus il y a de logistique à gérer et à anticiper : des matériels à charger, à avoir sur vous quand vous vous déplacez… Si un de vos équipements n’a plus de batterie, est oublié ou en panne, vous êtes privé de connectivité.

 

Comment financer vos équipements de connectivité ?

Côté aides auditives, sachez qu’il existe des modèles en classe 1 (les plus abordables financièrement et qui seront prises en charge à 100% à partir de janvier 2021) qui comportent boucle magnétique et bluetooth. Vous pouvez donc accéder à ces deux fonctionnalités sans surcoût lors de l’acquisition de vos aides auditives.

Sans équipement complémentaire spécifique, il est déjà possible d’utiliser la connectivité par boucle magnétique et sur certains modèles, de se connecter en Bluetooth directement à un téléphone ou à une tablette.

Pour l’acquisition de matériels complémentaires aux à vos aides auditives, il peut être intéressant pour le porte-monnaie et pour la planète de privilégier des matériels universels : la boucle magnétique est un standard compatible avec tous les équipements de toutes les marques. Ils ne sont pas plus onéreux et seront toujours utilisables quand vous changerez d’appareils auditifs.

Les dispositifs de compensation du handicap, dans le cadre d’adaptations de poste et à titre privé, peuvent être mobilisés pour faciliter l’acquisition des équipements qui correspondent à vos besoins quotidiens.

Ne lâchez rien !

Le sujet peut sembler un peu compliqué au premier abord parce qu’il implique divers matériels, plusieurs technologies complémentaires… Mais le jeu en vaut la chandelle. Ne soyez pas rebuté·e par les aspects techniques ni par les idées reçues qui sont parfois relayées sur le sujet de la boucle magnétique : la connectivité ouvre de multiples perspectives de se faciliter l’accès à la communication. Nous vous encourageons à l’explorer, à rester curieux, à vous faire accompagner par des professionnels quand c’est possible – par nous dans l’idéal 😉 – et par des associations de personnes malentendantes dans tous les cas.

 

Crédit Photo : Seth Doyle sur Unsplash