Le télétravail quand on entend mal : astuces pour rester en communication

Travailler à distance quand on entend mal implique de faire face à des obstacles supplémentaires. En plus du chat et des outils collaboratifs qui donnent accès à des informations écrites, l’adoption d’habitudes inclusives permet à des collaborateurs malentendants de participer aux échanges qui s’effectuent en visio ou au téléphone. 

Connectivité, sous-titres et communication

  Pour les personnes malentendantes qui portent des appareils auditifs ou des implants cochléaires : la connectivité améliore grandement l’intelligibilité de la voix. Si vous êtes équipé·e d’un accessoire (collier boucle à induction magnétique, streamer, émetteur / récepteur HF) ou d’une fonctionnalité bluetooth qui connecte vos aides auditives à votre ordinateur, à votre téléphone ou à votre tablette, ce système pourra vous être très utile.

  Activez les sous-titres automatiques dès qu’ils sont disponibles. La restitution du propos est imparfaite mais ils peuvent apporter un coup de pouce. Si un sous-titrage est réalisé par un interprète de l’écrit, vous pouvez optimiser son affichage en fonction de votre installation (voir photos d’exemples sur cette page).

  Il est important pour le bon déroulement de la communication à distance de faire savoir à vos collègues (et notamment aux animateurs des réunions auxquelles vous participez) que vous rencontrez des difficultés d’audition et quels sont vos besoins. Bien informés, ils pourront contribuer à faciliter la communication et le risque de quiproquos et d’informations manquées sera réduit.

Collègues de collaborateurs malentendants, vous avez aussi un rôle à jouer pour rendre votre propos plus intelligible :

  Sur votre ordinateur, branchez un casque avec micro ou votre kit main libre. L’utilisation de ce micro (plutôt que le micro intégré de votre ordinateur) améliorera significativement la qualité du son et réduira la quantité d’erreurs des éventuels sous-titres automatiques. Pensez à vérifier dans les paramètres de votre ordinateur et du logiciel de visio que le son entre bien par ce microphone ajouté.

En visioconférence, s’il est possible d’activer la vidéo dans votre entreprise, faites en sorte que votre visage soit entièrement dans le champ de la webcam, sans contre-jour et suffisamment éclairé. Cela permettra à votre interlocuteur malentendant d’avoir accès à des informations visuelles qui participent à la compréhension, notamment de pouvoir lire sur les lèvres (on parle de “lecture labiale”). Les réunions en visioconférence sont en ce moment l’un des seuls contextes où les masques ne sont pas de mise et où la lecture labiale est possible.

  Si plusieurs personnes participent à une réunion à distance, il est important d’indiquer son prénom, au début de chaque prise de parole : qu’il y ait ou non un sous-titrage, cela facilite le suivi des échanges.

  Dans la mesure du possible, installez-vous à l’écart des bruits ambiants ou, si ça n’est pas possible, coupez le son de votre micro dès que vous ne parlez pas.

   Quand un diaporama est utilisé en réunion, rendez-le disponible aux participants sourds et malentendants et à l’interprète de l’écrit (si un sous-titrage en temps réel est prévu).

  Quand on entend mal, l’écoute des conversations lors de réunions à distance génèrent une grande concentration et un supplément de fatigue. Dans un contexte où elles se multiplient, veillez à les espacer dans la mesure du possible et, quand elles durent plus d’une heure, à proposer des pauses, mêmes brèves.

  Par téléphone, afin d’éviter que des bruits de fond ne soient captés pendant la conversation par la personne malentendante recevant votre appel, les utilisations en haut-parleur sont à proscrire.

Téléchargez la fiche conseil des pratiques inclusives en visio-conférence, à transmettre à vos collègues et à vos proches.

Le Messageur sous-titre en temps réel vos réunions de travail, webinaires et formations à distance. Ce sous-titrage, dédié à l’accessibilité des échanges, est réalisé par nos interprètes de l’écrit,  restitue une information fiable de l’ensemble des échanges, y compris des termes techniques et acronymes propres au sujet abordé. Nous transcrivons également des appels téléphoniques professionnels, en coopération avec notre partenaire, Elioz. Pour plus d’informations sur ces prestations, contactez-nous

Le Messageur intervient également en entreprise pour aménager le poste de travail en impliquant les collègues de la personne malentendante de sorte que l’accessibilité soit efficiente et durable. L’objectif ? “Zéro esquive, zéro renoncement” : rendre toutes les situations du quotidien professionnel (incluant le télétravail !) accessibles, grâce à un savant mélange de solutions techniques adéquates et d’attitudes de communication inclusives.

À connaître aussi….

  Pour les appels privés : le Relais téléphonique
Utile à savoir pour rester en communication avec vos proches et effectuer des démarches sans avoir à vous déplacer : toutes les personnes sourdes ou malentendantes bénéficient d’une heure de téléphonie sous-titrée, incluse dans les forfaits mobiles. Plus d’infos

  Pour les appels d’urgence : Urgence 114
Une personne en situation de handicap auditif peut contacter les services d’urgences (pompiers, police, samu) via l’application Urgence 114, en choisissant le mode de communication qui lui convient (visio, sms, chat, fax). En savoir plus

 Infos Coronavirus
Un service de renseignement officiel est joignable par le public sourd et malentendant sur ce site avec, selon les besoins, une transcription simultanée, en Langue des Signes Française (LSF) ou en Langue française Parlée Complétée (LfPC).

 

Photo : Vadim Sherbakov on Unsplash

Back To Top