Sous-titrage De La 5e Conférence Régionale De L'ESS à Caen

La vélotypie, qu’est-ce que c’est ?

« Vélotypie » désignait initialement une technique d’écriture rapide, utilisant le clavier néerlandais Vélotype. Son usage est aujourd’hui entré dans le vocabulaire courant et tend à s’élargir pour désigner le sous-titrage en temps réel à la vitesse de la parole réalisé par un interprète de l’écrit, quelle que soit la technique employée : transcription avec un clavier Vélotype, sténotypie ou transcription voix/clavier. Dans tous les cas, il s’agit d’une traduction en direct du français oral vers le français écrit.

Un outil essentiel de l’accessibilité pour les personnes malentendantes

À quoi sert-il d’écrire vite ? Il s’agit d’apporter un texte qui restitue en direct les propos parlés de manière fiable et complète de sorte que les personnes malentendantes puissent s’appuyer sur l’écrit pour lire ce qu’elles n’ont pas entendu lors de réunions, d’événements, de vidéos en direct, etc. La simultanéité est ce qui permet la communication et la participation aux échanges. Les critères de qualité sont différents dans le cadre d’un sous-titrage en direct : plus qu’un texte parfaitement exempt de fautes, il s’agit d’un texte qui doit s’afficher au plus vite. Le texte s’affiche sur grand écran mais peut également être consulté depuis un téléphone, une tablette ou un ordinateur. La vélotypie peut même être incrustée dans la vidéo, lors de webinaires, de lives vidéos de discours ou d’assemblées. Le sous-titrage en temps réel dédié à l’accessibilité pour les personnes malentendantes a été mis en lumière cette année en France, lors des allocutions présidentielles d’Emmanuel Macron à la télévision. De nombreuses réactions avaient suivi cette découverte sur les réseaux sociaux. Au Messageur, nous avions réagi à ce sujet dans cet article.

Au Messageur, nos interprètes utilisent la transcription voix / clavier

Le sous-titrage en temps réel - vélotypie - Le Messageur - Le métier d'interprète de l'écrit
Florie, interprète de l’écrit au Messageur, réalise le sous-titrage en temps réel d’une table ronde.

Nos interprètes de l’écrit utilisent à la fois la dictée vocale et un clavier classique. Comme dans le cas d’interprétation d’une langue à l’autre, ils doivent parler tout en continuant d’écouter ce qui se dit. L’interprète de l’écrit reçoit le son de la voix dans son casque-micro et réalise alors la dictée vocale de ce qui doit s’afficher : les mots mais aussi la ponctuation et  la disposition du texte pour traduire le plus fidèlement au sens, les propos tenus. La ponctuation est ajoutée soit par commande vocale, soit avec les touches du clavier ou les deux. Un tiret signale les changements de locuteurs. 

Les différentes techniques de sous-titrage en direct de la parole répondent à un même besoin : celui de rendre accessible en temps réel la parole aux publics – notamment les personnes malentendantes ou sourdes – qui ont besoin de recourir à l’écrit pour comprendre et pour être en mesure de participer aux échanges à égalité de chances. Le Messageur est souvent sollicité pour de la »vélotypie », pour rendre accessibles réunions et événements. Nos prestations de sous-titrage en temps réel répondent bien à ce besoin. Nous les réalisons la plupart du temps à distance, via une connexion internet, mais parfois aussi sur place, comme sur cette photo, où notre interprète de l’écrit, Florie, transcrit depuis une cabine d’interprète.

Principe de la Vélotypie réalisée avec un clavier Vélotype

Le clavier vélotype de Voxa Direct
Sur cette photo, le clavier vélotype utilisé par nos partenaires vélotypistes de la société Voxa Direct.

Le clavier Vélotype fonctionne comme celui d’un piano dans le sens où le vélotypiste appuie sur plusieurs touches à la fois afin d’écrire des syllabes plutôt que des lettres seules. Cette saisie en accords permet un affichage immédiat. Un logiciel analyse ces données, détermine l’ordre des syllabes et affiche le résultat final. Ces claviers sont plus concentrés que des claviers classiques de sorte que seuls les doigts soient en mouvement. Le but ? Transcrire à la vitesse de la parole. On parle de clavier « orthographique » par opposition au clavier « phonétique » utilisé en sténotypie. Sur cette photo, le clavier vélotype utilisé par nos partenaires vélotypistes de la société Voxa Direct.

 

 

Comment devient-on interprète de l’écrit ?

C’est un métier de l’ombre, encore peu connu. On ne dénombre actuellement qu’une cinquantaine d’interprètes de l’écrit en France, toutes techniques confondues. À ce jour, il n’existe pas d’études ou de diplômes officiels pour devenir interprète de l’écrit. C’est un savoir-faire qui s’acquiert à force d’entraînement, en suivant les conseils de collègues expérimentés. Le référentiel européen LTA, disponible depuis septembre 2021, apporte des outils communs aux professionnels qui souhaitent se former. Mais c’est un métier d’avenir car les besoins en matière d’accessibilité sont de plus en plus pris en compte.

 

➡️  En savoir plus sur le sous-titrage en temps réel et le métier d’interprète de l’écrit 

➡️  Découvrez prochainement notre vidéo sur le métier d’interprète de l’écrit

➡️  Pour obtenir un devis pour une prestation de sous-titrage en temps réel,  contactez-nous !

 

Back To Top